A propos

Notre histoire…

Antibes
5 générations
+ de 100 ans d'histoire
5 chambres

Notre histoire

Antibes, 1926

A l’époque, ma grand-mère travaille dans une famille comme « bonne à tout faire » et mon grand-père comme « garçon de ferme », la région est plus agricole que touristique.

En 1926, Ils se rencontrent  et ont deux fils, puis en économisant sou par sou, ils achètent la ferme et quelques ares tout autour pour élever des vaches et vendre le  lait. Notre propriété, héritée du grand père,  reçoit en ce temps là, les semences d’un agriculteur qui cultivait, salades, artichauts, courgettes, blettes et autres févettes…. la Bastide de la Brague avec ses chambres d’hôtes, n’existe pas encore!

Quand ma grand-mère, prépare un bon « rizzotto con funghi e parmigiano », elle envoie mon père dans la forêt voisine, pour ramasser des sanguins et des cèpes! Il faut dire que mes grands-parents étaient des immigrés italiens, ils avaient quitté une Italie très pauvre et oppressée par la famine.

 

 

 

 

Mon père a grandi à la ferme, il devient footballeur professionnel à l’OGC Nice mais les ravioli de ma grand-mère étaient un peu lourds avant un match, elle ne connaissait pas les lois du coaching ! Il a donc abandonné le football et se lance dans l’entretien des stades.  

Le stade du fort carré, un des plus grands stades du sud en 1938, a été complètement refait par mon père et au fil des années, il entretien tous les stades de la région. 

Grace à ces deux générations, aujourd’hui disparues, nous avons  construit notre maison d’hôtes sous les oliviers. Jadis  mes grands-parents ramassaient les olives pour fabriquer l’huile d’olive du pays, au moulin d’Opio, très réputée grâce aux oliviers de type « blanquette ».
Après la récolte, les olives sont effeuillées par grand vent puis transportées au moulin. On dépose les olives dans le moulin, sous la roue de pierre qui produit en tournant une pâte noire. Puis, on rempli les scourtins de cette pâte, on empile les scourtins les uns sur les autres et ils sont pressés par un piston pour extraire l’huile  qui coule sur les côtés…et on déguste l’huile vierge sur du pain grillé frotté d’ail……c’est divin ! vous pouvez vous rendre au moulin d’Opio entre Octobre et Janvier pour revivre ces instants d’avant!

Il nous arrive de produire notre propre huile d’olives, mais les temps ont bien changé et la gestion de la maison d’hôtes demande beaucoup d’implication pour entretenir la maison, le jardin et nous ne faisons plus  la table d’hôtes à l’heure actuelle parce que cuisiner devient très compliqué! Les allergies, les régimes divers et variés ont eu raison de notre joie de faire partager la cuisine provençale! 

 

Vous pouvez vous rendre à Biot à 2km de chez nous pour la déguster au Restaurant typique des arcades, à côté de l’église!.

 

Avant
Maintenant
Vous voulez en savoir plus ?

Voici plus d’information sur l’histoire de la région 

ET Aujourd’hui ?

Antibes, 2019

Depuis, il s’en est passé des aventures, et nous avons reçu de nombreux voyageurs, cela a été un plaisir de partager notre vie de famille en compagnie de toutes ces personnes riches de savoir. 

Nous avons fait de nombreux repas et de nombreuses balades en bateau. 

Nos filles Maridelf et Mélanie ont maintenant quitté la maison et nous avons deux magnifiques chat (Pepper et Mimi) qui nous tiennent compagnie au quotidien. Jean et Janine, les grands parents, vivent également avec nous dans cette belle maison d’hôtes au quartier de la Brague.

Commentaires

Nos hôtes ont la parole …

Vous avez des questions 

Demandez – nous ?